REFINANCEMENT DE LA DETTE

Une économie totale de plus d’un million d’euros !

Dans le dernier numéro du Mouez Plougerne, nous avons fait état d’une première opération de refinancement de la dette contractée avant 2014. Économie nette pour la commune : 153 000€ sur 20 ans. Nous avons aussi signalé que nous travaillions sur une deuxième opération. Elle a aboutira le 15 juillet prochain. Économie nette pour la commune : 897 000€ sur 20 ans. Soit une économie totale pour Plouguerneau de 1 050 000 €. Qu’est-ce qui a permis à la commune de faire une nouvelle économie de presque 900 000 €  ? Deux facteurs : les caractéristiques de l’emprunt refinancé et les taux d’intérêt actuels. Explications.

 

L’emprunt de 2008 : un emprunt hors normes

L’emprunt originel de 2008 était singulier à deux titres. D’abord de par son montant : 3 788 000 €, une somme qui dépassait de loin, par exemple, la dette totale de Lannilis à cette époque (2,9 millions d’euros) et amenait celle de Plouguerneau à 8,8 millions d’euros de capital dû. Singulier aussi de par sa durée, 30 ans, qui est inhabituelle pour un emprunt de collectivité de cette taille.

Cette durée traduisait la volonté à l’époque d’emprunter beaucoup mais de réduire le plus possible les paiements annuels (capital et intérêts) à la banque. Une telle approche avait un inconvénient majeur : à force de rembourser le capital très lentement, la commune allait payer beaucoup d’intérêts, 3 515 000 d’euros, une somme presque égale à la somme empruntée. Les équipements financés avec cet emprunt allaient donc à terme coûter presque deux fois leur prix d’origine. Et dix ans plus tard, au 16 juillet 2018, il serait toujours resté plus de 3 millions d’euros de capital à rembourser et 1 755 000 € d’intérêts à payer.

Enfin, la banque semble avoir fait une erreur dans le contrat en oubliant de déplafonner les indemnités de remboursement anticipé (IRA). Par conséquent les IRA (177 000 €) pour un capital de plus de 3 millions d’euros ont été proches de celles (140 000 €) de la première opération de financement qui concernait un capital de simplement 878 000 €.

 

L’évolution des taux

L’emprunt de 2008 était contracté auprès du Crédit agricole à un taux fixe de 4,95 %. En 2018, nous avons pu bénéficier d’un taux de 1,93 % pour l’emprunt de refinancement auprès de la Banque postale. Même en empruntant 177 000 € de plus que le capital encore dû sur l’ancien emprunt afin de financer les IRA, cette baisse de 3,05 % du taux d’intérêt sur vingt années d’emprunt nous permet d’économiser 1 077 000 € d’intérêts. Une fois déduits les 177 000 euros des IRA et une commission pour le nouvel emprunt de 3 000 €, on arrive à une économie nette, par cette opération, de 897 000 €.

 

La dette antérieure à 2014 en baisse de 7 210 000 € (39%) en 5 ans

Au 31 décembre 2013, à la veille des dernières élections municipales, la commune de Plouguerneau avait une dette totale de 18 499 000 euros composée de 12 182 000 euros de capital à rembourser et 6 317 000 euros d’intérêts à payer sur vingt-cinq ans. À la fin de 2018, cette dette aura été réduite de 7 210 000 € (39%), s’élevant à 11 289 000 € (dont 8 846 000 € de capital à rembourser et 2 442 000 € d’intérêts à payer).

 

Que retenir au final ?

La forte baisse des intérêts à payer bénéficiera au budget de fonctionnement, qui connaîtra un net « desserrement » bienvenu compte tenu du contexte budgétaire national : entre 2019 et 2024, le budget de fonctionnement « économisera » ainsi 100 000€ / an par rapport à la situation précédant les opérations de refinancement.